Resistance 3 était jouable sur le stand Sony à l’E3 2011. Et pour notre plus grand plaisir, c’est le mode multijoueur en deathmatch par équipes qui était proposé à qui se sentait d’attaque pour tuer de la Chimère ou au contraire, détrousser de l’humain. Nous nous sommes évidemment jetés dessus …

La première chose à retenir du multijoueur de Resistance 3, c’est qu’il reviendra à des bases un peu plus classiques mais aussi un peu plus saines que son prédécesseur. En effet, au lieu de 60 joueurs maximum dans Resistance 2, ce sont jusqu’à 16 utilisateurs qui pourront en découdre simultanément sur des maps pensées pour densifier le combat et permettre à tous de leveler sans frustration puis, d’utiliser les compétences petit à petit acquises. De toute évidence, la mission sera réussie puisque justement, nous avons pu constater, même à 12, que le multijoueur allait être extrêmement dynamique. Sans tout changer à ce que faisait plutôt bien son aîné, ce nouvel opus est parti pour proposer une expérience en ligne vraiment sympa, aidée par des contrôles simples et réactifs. Précisons que la séance s’est jouée de manière traditionnelle, c’est-à-dire au pad, mais que le Playstation Move sera bien de la partie. Tout comme la 3D stéréoscopique.

Resistance 3 devrait pouvoir s’appuyer sur un multijoueur solide, revenu à des bases un peu moins bourrines que son prédécesseur, laissant place à un système de gain d’XP et de compétences vraiment bien fichu. Que ce soit du côté des humains ou des Chimères, l’expérience promet d’être unique pour chacun des 16 joueurs, le ratio et le skill comptant autant l’un que l’autre dans la progression.

source : Jeuxvideo.com